On n’est pas à l’abri des cambriolages et les statistiques présentées par l’Observatoire national de la délinquance et de la réponse pénale le démontrent bien avec 382 000 cas de cambriolages enregistrés chaque année. Les malfaiteurs envahissent surtout les résidences principales aussi bien urbaines que rurales. Mais que faire lorsque la poisse est tombée sur vous ?

Signaler les forces de l’ordre

La panique et l’affolement sont généralement les premiers réflexes d’une personne quand celle-ci s’est fait cambrioler. Et pourtant la première chose à faire c’est de contacter les forces de l’ordre.Allez au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche afin de signaler le cambriolage. Il s’agit de faire une déclaration de vol et de déposer une plainte.

Particulièrement dans le cadre de la déclaration de vol, il est compréhensible et très fréquent qu’on ne se souvienne pas de tous les objets qui ont été volés. Si tel est le cas, il suffit de mentionner dans votre déclaration que vous n’avez pas pu dresser une liste exhaustive des objets volés et endommagés lors du cambriolage.

Il faut savoir qu’on dispose d’un délai de 24 h à 48 h après l’incident pour déposer une plainte. Il est conseillé de faire au moins deux copies du dépôt.

Aviser immédiatement son assureur

Plus de 80 % des maisons et locaux à usage professionnel sont assurées par des contrats d’habitation généralement connus sous le nom de contrat MRH ou « multirisques habitations ». En effet, ce type de contrat sert de garantie lors d’incidents tels un cambriolage ou encore un incendie.

En principe, il est impératif de signaler le cambriolage sous un délai de 24 h à 48 h à votre assureur ou à votre coursier faute de quoi votre demande d’indemnisation pourrait être refusée. Dans ce cas, on l’envoie une lettre recommandée mentionnant le numéro de contrat, les coordonnées complètes (adresse, téléphone), la date du cambriolage, les circonstances du vol, une liste des objets volés et des photos prouvant les dégâts matériels.

Dans cette même déclaration, vous avez la possibilité d’adresser une estimation de la valeur des objets volés durant le cambriolage. Un expert sera cependant mandaté par l’assureur pour faire un constat des dommages.

Les réparations

Avant d’entamer les réparations, il est conseillé de se rapprocher et de demander l’accord de votre établissement d’assurance au risque de détruire des preuves qui par la suite garantiront les indemnisations. Les réparations peuvent être prises en charge totalement ou partiellement par l’assureur, ce qui est aussi les cas des objets volés ou endommagés dans votre domicile. En effet, le montant sera évalué en fonction des dégâts estimés.

Pour éviter que de telles circonstances ne se reproduisent, il faut améliorer son système de sécurité en optant par exemple pour une alarme ou une surveillance à distance ou encore pour une pose de blindage.

Vous avez un doute dans votre installation ? Demandez conseil à votre serrurier !